La vie à la frontière tibétaine [photos]

La vie à la frontière tibétaine [photos]

L'inaccessibilité, à la fois géographique et politique, empêche de nombreux voyageurs de visiter le Tibet. Ceux qui parviennent à atteindre le «toit du monde», le «troisième pôle», paieront pour l'expérience: entre le transport, l'hébergement, la nourriture et les frais de permis imposés par la Chine, 500 USD équivaut à peu près au budget comme vous pouvez l'obtenir pendant une semaine dans la région.

Je voyageais en Chine récemment et le Tibet était toujours dans mon esprit. N'ayant pas ce genre d'argent à dépenser, je me suis demandé: Est-il vraiment nécessaire de payer tout cela pour accéder à la culture tibétaine? La réponse est non, car de nombreuses villes à la frontière avec la région autonome du Tibet conservent une forte identité tibétaine. Près de 90% des populations de ces villes frontalières sont tibétaines. Lors de ce voyage, j'ai décidé de visiter Shangri-La (province du Yunnan), Daocheng, Litang, Ganzi et Tagong (province du Sichuan).

Pour ceux qui cherchent à imiter cet itinéraire, prévoyez au moins deux semaines pour le faire - les conditions routières sont mauvaises et le voyage ne peut pas être fait à la hâte. En retour, vous obtiendrez une solide introduction à la vie quotidienne et aux coutumes sociales tibétaines, au bouddhisme tibétain et à l'un des paysages les plus intenses de la planète.

1

À l'extérieur de Shangri-La

Dans la campagne à l'extérieur de Shangri-La, j'ai trouvé cette femme ramassant du fumier pour l'utiliser comme engrais pour ses cultures.

2

Ganden Thubchen Choekhorling

Au monastère de Ganden Thubchen Choekhorling à Litang, un moine entre par une porte arrière du temple pour prier. Le monastère peut être vu de loin grâce à ses murs colorés. Le troisième Dalaï Lama, Sonam Gyatso, l'a fondé en 1580.

3

Sans nuages

Dans une région aux conditions météorologiques extrêmement variables, certains jours, vous vous retrouverez assiégé par la neige ou la grêle, et le prochain pourrait être sans nuages ​​et chaud. Pendant près d'une semaine, Tagong a été sous la pluie. Quand le temps a finalement éclaté, j'ai croisé ce moine alors qu'il se dirigeait vers la rivière.

4

La kora

J'ai trouvé cette femme effectuant le kora (un type de méditation dans la tradition bouddhiste tibétaine qui consiste à faire le tour des temples, des monastères ou d'autres sites) au monastère de Ganden Thubchen Choekhorling.

5

Marcher avec sa mère

Les enfants tibétains accompagnent généralement leur famille pour kora. Cet enfant se promenait dans le monastère de Ganden Thubchen Choekhorling avec sa mère. Il porte une veste tibétaine typique.

6

Cours

Le monastère de Ganzi abrite plus de 600 moines, avec de nombreuses salles de classe où les jeunes moines reçoivent des cours. Ils doivent mémoriser les prières et les chants religieux et les répéter encore et encore. Ce jeune moine écrivait une de ses leçons devant son professeur, qui vérifiait le livre de l’élève pour voir si la prière avait été écrite correctement. D'après l'expression du jeune homme, je ne pense pas qu'il allait bien, et en répétant des prières, il a oublié les mots à plusieurs reprises.

7

Monastère de Litang

Je voulais capturer la beauté de l'intérieur du monastère de Litang avec un moine dedans pour le contexte, alors j'ai attendu une heure jusqu'à ce que l'on traverse le cadre.

8

Circumambulation

Plus de circumambulation. Le nombre de fois où vous êtes censé marcher sur un site en prière (toujours dans le sens des aiguilles d'une montre) dépend de ce que vous demandez.

9

Litang

Litang est une ville de l'ouest du Sichuan. Il se trouve presque entièrement au-dessus de 4 000 m, 350 mètres plus haut que Lhassa. Le troisième dalaï-lama, Sonam Gyatso, a construit le monastère de Litang Chode en 1580. La majorité des habitants de cette ville sont des Tibétains, ce qui en fait l'un des meilleurs endroits pour découvrir la culture tibétaine. J'ai trouvé ce moine marchant derrière le monastère, où se trouvent la plupart des maisons des moines.

10

Attendre

Daocheng est situé à 3 750 m d'altitude. De nombreux voyageurs s'arrêtent ici pour une nuit avant de continuer vers Litang. La ville n'est pas grand-chose à regarder, mais la campagne environnante est magnifique, avec de nombreuses options de trekking et des possibilités de visiter de petits villages. Près d'un temple dans l'un de ces villages, j'ai trouvé cette jeune fille attendant que sa mère finisse de prier.

11

Roues de prière

Une vieille femme tibétaine fait le tour d'un temple en prière et fait tourner ses moulins à prières, cylindres en bronze doré. Des roues similaires ont été fabriquées pendant de nombreux siècles dans une large gamme de tailles et de styles. À l'extérieur de chaque cylindre se trouvent des inscriptions et des symboles bouddhistes. La pratique traditionnelle du moulin à prières consiste à le faire tourner dans le sens des aiguilles d'une montre, tout en récitant le mantra Om Mani Padme Hum.

12

Trois jeunes moines

À l'extérieur du monastère de Litang Chode, ces trois jeunes moines jouaient, couraient çà et là. Alors que je m'assis en attendant le bon moment pour prendre leur photo, leur professeur est venu leur dire d'aller à l'intérieur du temple. La composition s'est réunie juste à temps.

13

Randonnée

Les montagnes entourent Daocheng. En parcourant l'un d'eux, je suis arrivé dans un petit village où j'ai trouvé une mère et sa fille assises parmi des rochers. Alors que je m'approchais avec la caméra, la fille s'est enfuie et sa mère a essayé de la faire revenir. Une fois qu'elle a été convaincue que je n'étais pas une menace, j'ai pris cette photo. Elle et sa mère ont ri assez fort quand je leur ai montré la photo sur mon appareil photo.

14

Du repos

Il est courant de trouver des familles qui se reposent et attendent sur le bord de la route que l'homme de la maison arrête de travailler dans les champs. Alors que je marchais près de cette famille, ils m'ont appelé et m'ont fait asseoir à côté d'eux. J'ai pris quelques photos d'eux et je me suis reposé un peu avant de continuer mon chemin.


Voir la vidéo: Cest pas sorcier -Religion 3: Christianisme