20+ mots à apprendre avant de visiter l'Afrique du Sud

20+ mots à apprendre avant de visiter l'Afrique du Sud

«Ja non, lekker hey boet. Viens plus tard pour un braai. Nous pouvons prendre quelques gouttes et jeter de la boerie sur le feu.

Écoutez, quand vous avez un pays avec 11 langues officielles et une poignée de langues non officielles, il est assez inévitable qu’à un moment donné, les gens développent leur propre dialecte. Un mashup de langues, dans ce cas.

Recherchez simplement sur Google le terme «sud-africains» et vous obtiendrez des listes alphabétiques de la longueur d'une bobine de boerie. Ce sont un couple1 d'expressions dont vous aurez besoin si vous visitez l'Afrique du Sud:

1 Quand nous disons "un couple", on ne sait pas combien de choses vont apparaître, mais ce ne sera probablement pas deux.

  • UNE braai, l'expérience sud-africaine par excellence. Vous pourriez appeler cela un barbecue. Vous pourriez même penser que c'est un barbecue. Ce n'est pas. C'est un braai.
  • Boerie ou boerewors est ce que vous mangez dans un braai, avec un tjop (ou, hacher). Il se traduit par «saucisse fermière» et est essentiellement une grosse saucisse de bœuf, épicée à la perfection et mieux servie sur un rouleau doux avec une sauce tomate bon marché et des oignons frits.
  • UNE dop ou deux est le complément parfait à un braai. C'est votre alcool préféré, souvent une bière ou un brannewyn en Coca (un cognac et un coca). Nous sommes une nation qui boit. Habituellement à notre détriment.
  • Lekker. Littéralement, «sympa». Mais transmet bien plus que simplement «gentil». Il peut être utilisé pour décrire votre repas (par exemple, lekker boerie, boet); pour confirmer joyeusement quelque chose (par exemple, Ja no, lekker); ou en réponse à l'histoire de quelqu'un (par exemple, ça sonne lekker!).
  • Ja non de toute évidence signifie «oui non» et ne signifie pas vraiment l’une ou l’autre de ces choses. C'est compliqué. C’est une réponse à une question; l'implication réelle est généralement confirmée par les mots suivants. «Ja non, lekker» est un oui. «Ja non, je ne suis pas sûr» est un non.
  • Comme les femmes peuvent s'appeler bébé en signe d'affection, les hommes s'appellent boet ou bru. Cela signifie frère.
  • Dans les cultures sud-africaines, les anciens sont très respectés. Tannie et Oom sont les termes afrikaans pour tante et oncle et sont considérés comme un terme d'adresse respectable pour toute personne plus âgée que vous. En raison de la structure de phrase afrikaans, ils peuvent l'utiliser comme ceci: "Puis-je aider Oom avec quelque chose?" «J'aime la robe de Tannie.» Sissie (sœur, prononcé «voir-voir»), maman (mère et tata (père) sont plus susceptibles d'être utilisés par les Sud-Africains noirs. Mesdames, essayez de ne pas vous offenser lorsqu'une femme plus âgée vous appelle maman. Ce n’est pas une question d’âge. Sissie est un terme plus familier.
  • Le trafic est contrôlé par les robots, qui sillonnent nos rues et zappent les taxis avec leurs rayons laser. Blagues. Ce sont les feux de signalisation.
  • Le grand taxi minibus, l'une des principales forces fédératrices de notre peuple (après le rugby). Les taxis, parfois prononcés «teksi», ne sont pas comme les taxis d'élite du monde occidental. Tout le monde aime les détester. Ils sont dangereux, non en état de marche, bon marché et constituent le moyen de transport préféré de la grande majorité des habitants du canton.
  • Mzantsi est un mot isiXhosa qui signifie «sud» et est un terme de tendresse pour l'Afrique du Sud, notre pays. Les annonceurs aiment beaucoup utiliser ce mot.
  • Je crois un bakkie (prononcé «buck-ey») s’appelle une camionnette dans d’autres régions du monde, mais je peux me tromper. Le véhicule de choix pour le vaste marché sud-africain.
  • Biltong ou Billies est une viande séchée et épicée. Le meilleur vivant. Les enfants ont des dents sur le truc, les adultes le reçoivent comme cadeau d'anniversaire.
  • Howzit est une sorte de raccourcissement de «comment ça se passe» et est utilisé pour démarrer des conversations. Ils ne demandent pas vraiment comment vous allez, ils vous disent juste bonjour. Pareil que izit (ou est-ce"). Ils ne demandent pas vraiment si c'est le cas, ils reconnaissent simplement ce que vous avez dit.
  • Maintenant maintenant ne signifie jamais «maintenant». Lorsque quelqu'un vous dit qu'il va faire quelque chose «maintenant maintenant», attendez-vous à attendre au moins trois jours avant que cela se produise.
  • Dans les situations occasionnelles, les hommes sont souvent appelés oke ou un ou. Comme où vous pourriez dire «gars». Parfois utilisé de manière positive, par exemple, "Il est un bon oke." Parfois utilisé de manière négative, par exemple, "Que tu dois regarder sa putain de bouche."

Voir la vidéo: ASIE DU SUD-EST. CE QUON AURAIT DU SAVOIR AVANT DE PARTIR